NOMENCLATURE
La Caune d'en bouche ou grotte de Laguzou

Cette vaste caverne est située sur la rive droite de l'Aude, non loin des bains d'Usson. On y parvient par un sentier fort raide. Son entrée est N. N.-E., ainsi que sa direction générale. Cette ouverture est étroite et coupée en deux par un mur en pierres sèches. On pénètre de suite dans une vaste salle de mille mètres carrés, dit-on ; à gauche et au fond, une longue échelle permet de descendre dans les parties inférieures de la grotte.

Le sol de la caverne est couvert de rocs éboulés et de stalactites brisées. Cependant on remarque encore de fort belles concrétions calcaires dans la grande salle d'en bas ; au fond, une galerie de 3 mètres de large sur 80 de long a son sol entièrement recouvert d'une couche pulvérulente d'une extrême blancheur, ce qui a fait appeler cet endroit de la grotte "mer blanche". “ On remarque aussi dans certaines cavités des dépôts assez abondants de pisolithes à structure radiée fibreuse ou rhomboëdrique massive, en général assez irrégulières par suite de l'irrégularité primitive du gravier calcaire qui avait servi de centre d'attraction.” (Maurice Viguier).

La galerie de la "mer blanche" se termine par un éboulement ; elle devait jadis être bien plus longue. À coté, se trouve une galerie latérale plus élevée occupant la partie gauche de la grotte.

La longueur totale de cette caverne est d'environ 150 mètres ; elle se trouve dans le calcaire dévonien. M. Gavoy y a découvert une nouvelle espèce d'insectes cavernicoles ( Troglophyes Gavoyi Ab. ; Adelops Hecatæ Ab.)

 

 

M.G. Sicard, Essai sur la Spéléologie de l'Aude - 1897

 


Copyright © grotte de l'Aguzou 2003-2004
Contactez-nous
Plan du Site

 

Page créée le : 1/02/04
Vous êtes ici : Sommaire > Descriptif > Récits Visiteurs > M.G. Sicard